Les Coréens sur le Chemin vers Compostelle

LES CORÉENS SUR LE CHEMIN VERS SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE
(Texte et photo de Chantal Genevier)

Sur le chemin vers Saint-Jacques de Compostelle, passé Roncevaux, on se demande où sont les Français
qui « colonisaient », si nombreux, les sentiers depuis Le Puy-en-Velay.
On est alors surpris du nombre de Coréens qui entament le pèlerinage,
tous discrets, réservés, respectueux, polis, seuls, à deux ou en groupe.

En septembre 2016 à Molinaseca, le soir, après notre dîner, nous faisons un tour de village
et nos oreilles sont attirées par une musique très rythmée.
Nous nous dirigeons vers la place principale où se sont massés quantités de pèlerins, touristes et villageois.

Un groupe d’une douzaine de jeunes pèlerins Coréens donne un concert :
Les musiciens ont revêtu une tenue traditionnelle :
Chemise et pantalon blancs recouverts d’une longue chasuble bleue ceinturée.
Le drapeau Coréen figure en bonne place.
Les janggus (tambours) résonnent,
les piris (hautbois) et les taegums (flûtes) vibrent d’un son aigrelet.
La musique se répercute dans tout le village.
Les jeunes gens se démènent.
Ils mettent toutes leurs forces et leur fierté à nous faire découvrir un peu de leur pays.
Ils sont heureux.

Quand le soleil a disparu, ils invitent alors les spectateurs à entamer une joyeuse farandole cadencée.
Les plus timides scandent le rythme en battant des mains.
Bientôt la place n’est plus assez grande.
On se bouscule un peu, mais chacun est heureux de participer à ce moment de joie et la chenille tourne, tourne dans la nuit...

Quel beau moment ces jeunes Coréens ont voulu nous faire partager, ne demandant qu’à se faire mieux connaître !


A découvrir, un autre texte de Chantal « Pèlerinage vers Rome » Cliquez ICI