D’Andalousie jusqu’en Galice (Philippe – 2012)

A vous tous , mes ami(e)s qui me sont cher(e)s,
ces quelques mots de coeur et de prières :

philby1

900 kms sur une voie éternelle,
Et me voici à Compostelle!
Du soleil d’Andalousie 
Jusqu’en Galice sous la pluie,
De la Torre de Oro,
En route sur le Camino,
Des provinces Mozarabes
Jusqu’aux confins Sanabrès,
Cà commence en Calzada,
Pour finir Via de la Plata!

Des cierdos et des toros ,
12 kilos dans le sac a dos,
Et quelques petits bobos,
Des cailloux et de la boue,
Parfois même jusqu’au genou ,
Des blocs de granit millénaires,
Et des bouses de vaches éphémères ,
Des vieux chênes liège rabougris,
Aux longs eucalyptus vert de gris,
Des fermes rudes et modestes, 
Et des Cathédrales célestes,
Des cloîtres où résonne la confiance,
Et des Collégiales pour la tolérance !

Le Chemin rayonne de chaleur, 
En silence et en douceur,
Ici on a moins peur,
Sans craindre d’afficher ses pleurs, 
Marc et Pascal, pour qui a sonné l’heure,
Qu’on prie à genou avec ferveur,
Une simple bougie allumée,
Pour deux amis qu’on a aimé!

Et comme j’avais du chagrin,
Vers vous un pèlerin tend la main,
Des anges souriants guident vos pas,
Aussitôt que vous êtes au plus bas!

J’ai prié , j ai pleuré, 
mais j’ai aussi bien rigolé,
J’ai chanté tout en marchant,
J’ai marché, tout en chantant,
Et j’ai encore chanté,
Et j’ai encore marché,
Je me suis bien éclaté,
pour ne pas dire exalté!

Les moines bénédictins
A cinq heure du matin,
Tous en chœur en latin,
Dans un monastère Cistercien,
J’en perdais mon galicien ,
C’est bon pour un chrétien,
C’est pas du baratin !

Mais c’est aussi à vous que je le dois,
Vous mes amis en qui je crois,
Votre sincère amitié,
N’a d’égale que votre fidélité,
Merci pour vos sourires et vos textos,
Qui m’ont aidé à me lever tôt !

Mais rien ne m’a été donné de plus 
que Charles,James et Pierre Magnus,
Mes trois garçons me comblent de Bonheur
J’en suis fier et ils me font Honneur,
Je leur passerai mon bâton,
Pour qu’ils n’avancent pas a tâtons,
Leur avenir me rend radieux,
Ils sont ce que j’ai fait de mieux !

Mais celle pour qui mon coeur palpite,
Celle que ma pensée jamais ne quitte,
Celle qui me calme quand je je m’agite,
Celle dont les yeux brillent comme des pépites,
Celle avec qui tout est magique,
Celle qui me dit « pas de panique »,
Celle en qui je m’adonne en Confiance,
Celle qui rayonne de sa Présence,
Celle qui depuis 7 ans illumine maVie
Mon Anna je t’aime jusqu’à l’envie!

C’est justement pour dire Merci,
Que je suis revenu jusqu’ici,
J’ai rendu grâce à l’Apôtre,
Avant de revenir des vôtres,
Demain je quitterai Santiago,
Amigos Hasta Luego !

philby2

ULTREÏA !

Philippe
St. Jacques de Compostelle
Le 3 novembre 2012

One Comment

  1. Bravo Philippe pour ce témoignage émouvant !

Invitation à écrire un commentaire...