Sur la tombe de Pierre

rome1

Mon pèlerinage sur la tombe de Pierre.

En 2005, j’effectue mon premier pèlerinage vers St Jacques de Compostelle à partir d’Arles.
Ce chemin me fait découvrir ce à quoi je ne m’attendais pas.
Vivre sur ce chemin au rythme du marcheur m’a fait prendre conscience de mon histoire, de ma culture et de mon identité Européenne.
Cela fut une réelle surprise pour moi. Au retour je voulais que ce pèlerinage reste pour moi, unique, et donc contrairement à d’autres, je n’avais pas l’envie de refaire ce chemin vers la tombe de Jacques.
A l’association, les projets d’ouverture de deux voies reliant Rome à Compostelle sont à l’ordre du jour, aussi l’idée d’aller à Rome a fait son chemin (c’est le cas de le dire…).
D’une part pour des raisons personnelles et familiales, l’envie d’aller sur la tombe du bâtisseur de l’Eglise Catholique et Romaine
pour essayer de retrouver une certaine sérénité dans le conflit entre ma foi et l’Eglise d’aujourd’hui.
D’autre part, utiliser cette grande voie historique qu’est la « Via Francigena » pour voir si je retrouvais le même ressenti que sur le Chemin de St Jacques.
Cette fois-ci, mon départ aurait lieu de mon domicile.
Pour la construction de mon itinéraire pédestre, je choisis, puisque l’opportunité est là, à 400 m de mon domicile, de rejoindre le GR51 puis le GR99 et,
à partir de Pont Mirabeau, le GR9 pour atteindre Cereste et le GR653D en direction deMontgenèvre,
et ensuite, passer en Italie en suivant l’itinéraire du Guide de Monica d’Atti, soit un itinéraire de 1400 km environ.
La partie Française ne pose aucun problème concernant le balisage (balisage GR), presque que de la piste,
par contre les gîtes sont peu nombreux voir inexistants sur la portion avant le 653D,
un peu plus nombreux ensuite et au fur et à mesure de la montée vers la frontière Italienne.
Personne sur les chemins, la solitude est de rigueur….

francigena
La partie Italienne commence par un col à 2000m (Attention aux conditions météo!),
pour plonger ensuite par un magnifique chemin (Chemin des Francs) qui descend dans la vallée, puis la plupart du temps, ce sera de la route malheureusement !
(Quelques fois des routes à quatre voies très fréquentées, souvent des routes de province).
Le balisage n’est pas régulier, il comporte des erreurs qui obligent à se concentrer sur la carte (Fournie avec le Guide).
Des passages magnifiques: La Sacra di St Michele, le Transitum padi (franchissement du Pô), Aulla et son musée dédié au pèlerinage,
la Toscane ou la main de l’homme a sublimé le paysage, et Rome bien sûr !
L’hébergement est possible dans les paroisses (officio parocchiale), dans les monastères, couvents et abbayes,
il est préférable de prendre contact par téléphone avant de se présenter pour l’hospitalité.
Rares sont les cas où il faut se résoudre à l’hôtel ou aux chambres d’hôtes.
Plus on descend vers le Sud, plus l’accueil est chaleureux.
En Toscane on trouve des vestiges de la première voie romaine, la Via Cassia.
Cette voie a été utilisée par les légions romaines, par les hordes de Gaulois, Charlemagne, et plus tard par la Garde Suisse.
Émotion sur ces parties empierrées sauvegardées…. Et puis Rome enfin !

rome2
Rome , le Vatican, la Basilique St Pierre, attendez-vous au choc, le nombre de visiteurs est surprenant…..
La culture du pèlerin à pied est inexistante ou presque.
Pour récupérer le « Testimunium », document attestant du pèlerinage, il faut se rendre à la sacristie située dans la basilique (au fond, à droite du tombeau de l’apôtre).
Mon arrivée en short m’interdisait l’accès à la basilique, je suis donc parti pour l’église San Luigi dei Francegi (Eglise St Louis),
puis je me suis rendu au gîte de la Confraternita di San Jacopo di Compostella, via Galvani à ¾ d’heure à pied de la basilique.
Accueil très chaleureux et confortable; j’ai pu déposer mon sac, faire une toilette et repartir correctement vêtu (pantalon) à la basilique.
Arrivée vers 14h30, le secrétaire de la sacristie me dit qu’il ne peut me fournir le document car Monsignore est absent…. revenir demain….
Je repars pour faire la visite de la ville ( il y a tant de chose à voir….).
Le lendemain à 9h30, j’arrive à la sacristie après avoir fait la queue avec les autres visiteurs (toujours aussi nombreux).
Le secrétaire m’annonce que Monsignore est là. Il me rejoint et s’empresse de me demander de bien vouloir l’excuser car il a appris ma présentation la veille.
Il m’emmène dans les bureaux du Vatican et là, j’ai un entretien sur les motivations de mon pèlerinage.
La discussion est assez longue, mi Français, mi Italien. A la suite de quoi il me demande de bien vouloir en faire le résumé sur un registre du Vatican….
durant ce temps, il s’en va pour faire réaliser le « Testimunium ».
A son retour, il me propose de m’emmener dans les catacombes qui se trouvent sous la basilique, ce que j’accepte avec empressement.
Descente inoubliable, hors du temps, me voilà au coeur de l’histoire des débuts du christianisme….
La sensation est étrange, nous passons devant des petites chapelles dédiées aux peuples persécutés pour se rendre devant le caveau de Pierre,
où a été bâtie une chapelle pour les prières ; nous sommes à la verticale du dôme de la Basilique construite par le génial Michel Ange.
Prières de l’évêque et du pèlerin que je suis, retour à la surface, et là je réalise que je viens de vivre un moment fabuleux et le mot n’est pas trop fort….
Monsignore m’accompagne au secrétariat du Cardinal qui a signé mon document.
Muni de celui-ci, la tête toute chamboulée par ce que je venais de vivre, je quitte la basilique; l’entretien a duré 2h30.
De retour au gîte je déroule le document et je découvre un magnifique parchemin avec St Pierre et St Marc :
« Testimonium Peregrinationis Peractae ad Limina Pétri ».
Cet accueil ne ressemble pas à ceux qui m’ont été rapportés;
les documents remis ne sont pas identiques, aussi pour ceux qui souhaitent faire ce pèlerinage,
je ne peux donc pas vous garantir cet accueil, mais je vous le souhaite de tout coeur!….

Jacques Michaux

rome3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *