Ô LEVANTE – 4

De Tolède à Avila…

Après les 2 premières semaines où j’ai cheminé au milieu de terres agricoles qui s’étiraient à l’horizon avec ici et là les taches vertes des champs d’oliviers, des amandiers et des vignes, la transition s’est opérée petit à petit pour offrir au pèlerin lassé des grands espaces, des paysages de collines, de  petites montagnes, des forêts et des alpages…

J’ai quitté Tolède et la richesse de son patrimoine culturel et religieux et me voilà aujourd’hui à Avila entourée d’une muraille médiévale de style roman entièrement conservée, la ville de la « Grande Thérèse », carmélite, réformatrice de l’ordre, déclarée Docteur de L’église en 1970.

L’aventure continue…Je suis à peu près à la moitié de cette pérégrination solitaire…

O Solitude, compagne de Chemin, douce et muette, silencieuse et sans reproches, je baise ta bouche d’ombre et de lumière et je me laisse bercer par ta douce mélancolie…

 

image
L
‘enterrement du comte d’Orgaz du Greco – Toledo

image
S
eul au milieu de ces immensités

 

image
L
e soleil joue à cache-cache

image
L
e décor a change…

image
E
ntre la mère et son fils (Une belle rencontre)

image
A
 donde vas Peregrino ?

image
S
ur les hauteurs des alpages, au milieu de ces petites fleurs mauves (On dirait des Crocus ?)

image
B
eau lever de soleil en montagne

image
R
encontre innatendue…je me trouve dans un chemin nez à nez avec ce taureau blanc
(Pas téméraire, j’ai fait demi-tour pour le laisser passer)

image
L
es murailles d’Avila

image
L
‘arrière de la Cathédrale fortifiée

image
U
n Saint-Michel dans la Cathédrale

image
U
ne Vierge et l’enfant dans la Cathédrale

image
S
ainte-Thérèse d’Avila dont c’est cette année le cinq-centième anniversaire de sa naissance